Maître Ueshiba : ses premiers pas avec le Budo

Né le 14 décembre 1889 dans la petite ville de Tanabe au Japon, Maître Morihei Ueshiba était de faible constitution souvent malade et extrêmement nerveux. A fin d’améliorer son état de santé, son père Yorohu Ueshiba l’encourage à pratiquer le Sumo et la Natation.

Son intérêt pour le Budo ne cesse de croître. Il passe des heures entières à étudier les techniques anciens de Jujutsu et en particulier celle de l’école Kito sous la direction de Maître Tazawo. Parallèlement il pratique aussi le Ken-Jutsu (sabre).

En 1903 lorsque la situation entre le Russie et le Japon devient très tendue, Maître Ueshiba s’engagea dans l’armée, très vite il devient le premier en tous genres d’exercices et particulièrement le Juken-Jutsu. Son attitude au combat est telle que ses camardes le surnomment « Dieu des soldats ».

A l’âge de 42 ans il reprend ses recherches sur le Budo et sur la voie Spirituelle. En 1932 le Maître s’installe prés de Tokyo dans un Dojo qui prendra le nom de Kobukan, c’est la que le professeur Jigoro Kano fondateur du Judo, accompagné de plusieurs hauts gradés vient lui rendre visite. Il détache les meilleurs experts du Kobukan pour étudier l’Aïkido avec Maître Ueshiba. Son école est alors réservée aux hautes dignitaires de la cour impériale, nobles, chefs militaires ou personnalités d’un certain rang tous experts en Budo. A cette époque il existe une sélection très sévère pour les nouveaux aspirants au Dojo et l’entrainement est si dure qu’on le surnomma le « Dojo de l’enfer ».

La guerre Américano-Japonais ayant entraîné la mobilisation des pratiquants et l’étude du Budo est interdite par la suite par les américains.

L’Aïkido fait le premier art martial qui reçut l’autorisation de reprendre la pratique en raison de sa tendance pacifiste. C’est donc le 9 février 1948 que le Kobukain devient Aikikai et qu’il fait reconnue par le ministère de l’éducation recevant également l’appellation de Zaidan Hajen c’est-à-dire école reconnue d’intérêt public. Dés lors, le nombre des élèves ne fait qu’augmenter et c’est à cette époque que marquait vraiment la forme moderne de l’Aïkido..

 

Tags:

3 Responses to “Maître Ueshiba : ses premiers pas avec le Budo”

  1. Para adelgazar 18 septembre 2011 03:32 #

    Excellent blog, thank you very much.

  2. Robert Twymon 26 septembre 2011 04:03 #

    Thanks for the info.

  3. Dante Aluqdah 26 septembre 2011 05:06 #

    Excellent blog, thank you very much.

Leave a Reply