Apprendre à respirer

Il semble difficile d’imaginer qu’il soit nécessaire d’enseigner aux gens ce qu’ils font déjà chaque minute de chaque jour de leur vie entière. Et pourtant! La raison est que nous respirons normalement de façon très inefficace, en utilisant seulement le tiers supérieur de notre capacité pulmonaire. Les exercices de respiration devraient être une partie régulière de votre vie quotidienne.

En fait, ils aideront dans beaucoup de zones de votre vie. En effet, il y a certains aspects dans le contrôle de la respiration qui ont des effets indéniablement positifs sur l’être. Afin de respirer de façon adéquate, vous devez apprendre à séparer trois zones différentes ou  » chambres  » de vos poumons. Ce sont la poitrine, soit la zone claviculaire, la zone intercostale et la zone abdominale. L’air de la poitrine est ce que nous utilisons dans notre respiration de tous les jours. C’est également la zone la plus inefficace des poumons, celle où nous avons le moins de contrôle musculaire. La partie plus inférieure des poumons, que j’appelle abdominale, a un grand avantage : elle est actionnée par le diaphragme (une grande membrane située sous les poumons). C’est de là que vient toute votre force et votre contrôle. Tous les joueurs d’instrument de vent doivent apprendre à respirer du bas de leurs poumons s’ils veulent avoir la capacité, la puissance et la résistance suffisantes pour contrôler le sax. Pour arriver à cela, vous devez apprendre comment séparer les trois chambres, faire des exercices de respiration réguliers pour renforcer les muscles abdominaux et augmenter votre capacité pulmonaire, et vous rappelez d’utiliser la même façon de respirer tout en jouant de votre instrument. Placez votre main droite sur votre poitrine avec le pouce juste au-dessous de la clavicule. Mettez votre main gauche sur votre estomac ; le pouce devrait être au-dessous de la cage thoracique. Ceci vous aidera à sentir le mouvement de ces trois zones. Essayez maintenant d’inspirer et d’expirer en utilisant seulement l’air du thorax. Sentez votre main droite se déplacer vers l’extérieur et l’intérieur, et faites de votre mieux pour ne pas mettre en mouvement l’abdomen de telle sorte que la main gauche reste immobile. Une fois au point, faites l’inverse: prenez quelques respirations profondes avec seulement de l’air abdominal. La main gauche devrait ressortir puis rentrer, sans aucun mouvement de la main droite. Il se peut que vous deviez faire quelques essais avant d’arriver à séparer les deux zones et obtenir qu’elles se déplacent indépendamment. Ce n’est pas facile au début, mais ne vous inquiétez pas ; tout que nous faisons ici c’est bâtir la conscience d’une respiration thoracique et d’une respiration abdominale, en voyant qu’il est possible d’isoler l’une de l’autre. Maintenant vous êtes prêt pour l’exercice de respiration complet. Gardez vos mains sur les deux cavités comme avant. Vous pouvez faire cette séance dans une chaise ou coucher à plat sur le sol.Vous allez prendre des respirations très profondes dans un cycle à 4 étapes. Il est bon de commencer en expirant tout votre air ainsi vous commencez avec des poumons vides. 1. D’abord vous inhalerez l’air abdominal seulement. Assurez-vous que la main droite ne se déplace pas pendant que vous remplissez votre cavité inférieure aussi complètement que possible. Essayez de faire ressortir votre abdomen autant que possible, de telle sorte que vous sembliez avoir l’estomac tout gonflé. Aspirez doucement un peu d’air supplémentaire pour étirer les poumons encore un peu. Certains aiment conserver cette position avec des poumons complètement pleine pendant quelques secondes, mais ce n’est pas nécessaire.Quand votre abdomen est complètement plein passez à l’étape deux. 2. Vous êtes prêt à commencer à exhaler, et vous le ferez dans l’ordre opposé : l’air du thorax d’abord, ensuite de la région intercostale puis l’abdominale. Laissez lentement retomber la poitrine, en sentant le mouvement de la main droite mais pas la gauche. Utilisez vos muscles abdominaux pour maintenir votre estomac étiré autant que possible jusqu’à ce que vous ayez complètement vidé la cage thoracique. 3. Finalement, exhalez l’air abdominal. Quand il semble être vide, utilisez à nouveau les muscles abdominaux pour rentrer votre estomac aussi loin que possible, forçant toutes les particules d’air à sortir. Vous serez étonnés combien il en reste encore. http://www.kaivalya.ca/f_article_respiration.htm  

Tags:

2 Responses to “Apprendre à respirer”

  1. Monto de Patso 6 septembre 2011 17:21 #

    Bonjour, je viens de lire votre article sur la respiration. Pardonnez-moi, je ne l’avais pas lu avant de vous demander des précisions sur votre article du salut.

    Cependant, ce que vous décrivez à le mérite d’exister mais il est nécessaire d’aller plus loin dans ces techniques. car l’expiration déplace le corps par déplacement du hara, centre de gravité également -donc elle intervient dans tous les déplacements, elle est déclenche ; plus encore en expirant d’une certaine manière, le périnée « respire » et le centrage en bien meilleur : ainsi l’élément Terre (périnée) et Eau (hara) sont ensemble dans tous les déplacements.

    Concerant la respiration, il est possible de respirer dans cinq directions :
    antérieure (celle qui est décrite en partie ici)
    postérieure (le long de la colonne vertébrale)
    latérales droite et gauche
    axiale la reine des respirations allant vers le périnée jusqu’à la fontanelle, celle transmise par les Maîtres Zen (voir http://www.zenvekidjo.com).

    Permettez-moi de donner juste une précision pour l’expiration : procédez à la contraction progressive de l’ensemble de la musculature de la taile, juste pour essayer…

    Belle soirée à tous. Respectueusement.

    Monto de Patso, dirigeant du Temple de la Paix Infinie.

  2. Gloria Heckbert 11 septembre 2011 18:10 #

    Merveilleux site! Je garde en mémoire votre site dans mes favoris et compte bien revisiter tous les jours.

Leave a Reply